La chronique de l'actualité

Le pari anti-Trump torpille le dollar et les taux américains

le 12/09/2017

Après avoir tout misé sur Donald Trump avant de déchanter, les marchés sont tentés de prendre le pari inverse. Avec autant d’excès et au risque d’un nouveau contrepied.A l’origine de ce revirement, une défiance, qui tourne à l’obsession, quant à la capacité de Donald Trump de mener à bien ne serait-ce qu’une seule de ses promesses essentielles.Après ses multiples déboires avec la majorité républicaine du Congrès, le président vient d’achever de la braquer en passant un accord-surprise sur le plafond de la dette avec les leaders démocrates, ses pires adversaires !Quitte à compromettre ses chances de boucler une réforme fiscale d’envergure. Nombre d’investisseurs ont même cessé de parier sur un soutien public à l’économie américaine.Le dollar, en recul marqué depuis des mois, frôle la crise de confiance : depuis le début de l’année, il a perdu quelque 10% contre les autres grandes devises mondiales et flirte avec ses bas niveaux de janvier 2015.Crise nord-coréenne, ouragans Harvey et Irma, incertitude sur la gouvernance de la Réserve fédérale : tout est prétexte à parier sur une poursuite de la dépréciation du dollar.Résultat, l’euro campe autour de 1,20 dollar malgré les mises en garde réitérées des dirigeants de la BCE.Autre signe qui ne trompe pas : les taux de marché américains sont en plein marasme, revenant à leur niveau d’avant élection. Quant aux taux administrés par la FED, les marchés ne voient plus leur prochaine hausse qu’en janvier 2019 !Reste à savoir s’ils n’en font pas un peu trop en enterrant déjà la réforme fiscale. Car ses grands artisans, Steve Mnuchin et Gary Cohn, restent à la manœuvre pour dégager une majorité. Un pied de nez aux pessimistes ne peut être exclu.

Sur le même sujet

A lire aussi