L'interview finance

« Les taux resteront encore bas mais seront bien plus volatils »

le 14/12/2016

Interview de Véronioque Riches-Flores, économiste, fondatrice de RichesFlores-Research, et William de Vijlder, directeur de la recherche chez BNP Paribas.

Véronique Riches-Flores, William de Vijlder

Les mesures annoncées par la BCE jeudi 8 décembre 2016 pour prolonger son programme d’achat d’obligations tout en réduisant le montant, avec possibilité de retour, témoignent des difficultés de l’institut d’émission à anticiper les effets des prochains grands rendez-vous politiques. Les Pays-Bas, la France, l’ Allemagne voire peut-être l’Italie vont vivre des élections souvent délicates. Les difficultés sont aussi liées à l’impact sur les taux de la politique de l’imprévisible Donald Trump aux Etats-Unis, ainsi qu’aux insondables retombées d’un Brexit toujours en suspens. 

A lire aussi