L'interview finance

En Chine le risque d’instabilité financière freine les réformes

le 24/10/2016

Olivier de Boysson, Chef économiste pays émergents, à la Société Générale

L’envolée de l’endettement privé et public, le risque de bulle immobilière et la crainte de nouveaux à-coups boursiers ou sur les changes refroidissent l’ambition du pouvoir de réformer un modèle de croissance en bout de course, au risque d’hypothéquer l’avenir du pays. L’enjeu est au centre du renouvellement de l’équipe dirigeante qui se négocie dans les coulisses , explique Olivier de Boysson, de retour d’une tournée en Chine.

Sur le même sujet

A lire aussi