La chronique de l'actualité

Les professionnels prudemment optimistes pour les marchés actions

le 05/09/2016

Passé le coup de tonnerre du Brexit, les marchés actions ont passé un été calme et radieux.

Wall Street caracole tout proche de son record historique. Quant aux marchés européens, après la belle séance de vendredi, ils s’adjugent 13% depuis le trou d’air qui a suivi le scrutin britannique.

Mais le niveau de l’Eurostoxx 600 inférieur de près de 5% à celui du début de l’année, et de 15% à son record historique de février 2015, laisse penser à nombre de professionnels que les valeurs européennes ont un avantage de prix relatif, notamment par rapport aux Américaines.

D’où un regain d’optimisme mesuré pour les actions des grands gérants qui confient tous les mois à L’Agefi leurs perspectives d’investissement.

A eux tous, ils pèsent un nombre respectables de milliards d’euros.

Optimisme mesuré dans la mesure où aucun d’entre eux ne prévoit, comme aux plus beaux jours, d’allouer plus de 50% de son portefeuille en actions.

Ils se contentent globalement de 46%, soit un retour au niveau d’avant le référendum britannique.

Ce fond de prudence se mesure encore aux objectifs qu’ils assignent aux grands indices d’ici six mois et un an.

Aucun des grands indices européens et américains ne progresserait dans les six mois, et leur hausse dans les 12 mois se limiterait à quelques pourcents, 4% par exemple sur le CAC 40.

Il est clair qu’après des résultats semestriels en ligne avec les attentes mais pas vraiment brillants, le marché ne nourrit pas d’espoir excessif quant aux perspectives annuelles, ce qui pèse sur le niveau du consensus.

La confiance dans une plus grande solidité du marché ne s’en est pas moins raffermie.

En témoigne notamment la part de cash qui décroît dans leurs portefeuilles.

A lire aussi