La chronique de l'actualité

L’immobilier de bureaux francilien en forme

le 15/07/2016

Philippe Mudry

Alors que le Brexit devrait peser sur l’activité en zone euro, un signal conjoncturel positif est toujours bienvenu.

En ce milieu d’année, le dynamisme de l’immobilier de bureaux francilien montre que la reprise y est, dans la région capitale au moins, une réalité.

Si l’on en croit les chiffres d’Immostat, qui regroupe les grands conseils en immobilier d’entreprise, la demande de bureaux placée a augmenté de 20% au premier semestre par rapport à la même période de 2015.

Et cette tendance favorable devrait se poursuivre pour faire de 2016 une bonne année en Ile-de-France sur le marché de la location.

Les volumes de transactions des bureaux pourraient y atteindre 2,4 à 2,6 millions de m2, soit entre 6 et 15% de hausse par rapport à 2015.

Le printemps a été solide, notamment sur le marché des grandes transactions à Paris et à La Défense.

Une trentaine de grandes transactions, portant en moyenne sur plus de 10.000 m2 chacune ont été enregistrées, soit 40% de plus en un an.

Cette tendance a encouragé le lancement de travaux de rénovation importants dans le quartier des affaires de l’Ouest parisien, pour satisfaire une demande solide d’ici la fin de l’année.

Un gros professionnel de Place, interrogé par L’Agefi, confirme d’ailleurs une fermeté des prix parfois inattendue.

C’est singulièrement vrai pour le marché ‘prime’, celui de la meilleure qualité dans les meilleurs quartiers, surtout situé dans le grand croissant ouest de la capitale et de la première couronne.

Et ce dynamisme s’étend au marché des petites et moyennes surfaces, en hausse de 12% sur un an, relèvent les experts de BNP Paribas.

Et c’est le secteur technologique, dont les start-ups, qui créé de l’emploi et alimente ainsi la demande.

A lire aussi