L'interview finance

«Cacher un investisseur derrière une société écran ne doit même plus être envisageable»

le 28/04/2016

Pascal Saint-Amans - Directeur du Centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE

« Les grands pays européens veulent lancer un projet pilote d’échange automatique des données sur les sociétés écrans et les holdings utilisés pour soustraire des actifs aux impôts. Il s’agit d’améliorer l’accès automatique aux informations sur les bénéficiaires effectifs de ces sociétés. Le sujet devrait être abordé lors du sommet sur la corruption à Londres le 13 mai. L’OCDE travaille pour parvenir à un système concret et qui fonctionne », explique Pascal Saint-Amans.

A lire aussi