La City veut redorer l’attractivité de sa Bourse

le 03/03/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La City veut redorer l’attractivité de sa Bourse
(AdobeStock)

Le Royaume-Uni devrait moderniser ses règles de cotation pour attirer plus d’entreprises de croissance et de Spac, ces véhicules «chèques en blanc» très à la mode, a déclaré le ministre des Finances, Rishi Sunak, après avoir reçu le rapport qu’il avait commandé à l’ancien commissaire européen Jonathan Hill en novembre dans le cadre du Brexit. La Bourse et la place financière de Londres font face à une concurrence accrue de New York et d’Amsterdam voire Paris depuis que le Royaume-Uni a effectivement quitté l’Union européenne (UE) le 31 décembre. Amsterdam a récemment détrôné Londres pour le trading des actions.

Pour construire ce «Singapore on Thames», en référence au statut et à la place occupée par Singapour en Asie, Jonathan Hill a formulé plusieurs propositions. Pour attirer les sociétés de la nouvelle économie, il propose par exemple de permettre des structures avec deux classes d’actions différentes offrant aux administrateurs et aux fondateurs des droits de vote préférentiels sur certaines décisions pendant cinq ans. Une disposition que les groupes d’investisseurs de détail considèrent comme contraire au principe de bonne gouvernance «une action, une voix».

«La composition de l’indice FTSE met en évidence un autre défi : les sociétés les plus importantes cotées à Londres sont soit financières, soit plus représentatives de la ‘vieille économie’», justifie l’expert, considérant que la mesure ne serait pas un changement radical, mais utile pour combler un écart qui s’est déjà ouvert avec les pratiques existantes aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Par ailleurs, le «flottant libre» minimum ou le montant des actions d’une société ou entre les mains du public serait ramené de 25% à 15%.

Agir rapidement

Le prospectus, utilisé par les entreprises pour présenter leur offre initiale ou secondaire d’actions, devrait également être fondamentalement revu pour rendre une cotation plus rapide et plus simple, a déclaré Jonathan Hill.

«Je souhaite que nous agissions rapidement pour consulter ses recommandations, renforçant ainsi la réputation du Royaume-Uni à l’avant-garde des services financiers mondiaux», a déclaré Rishi Sunak dans un communiqué. L'autorité des marchés, la Financial Conduct Authority (FCA), a ajouté qu’elle agirait rapidement et publierait un document de consultation d’ici à l’été afin d’établir des règles «pertinentes» d’ici à la fin de 2021.

Sur le même sujet

A lire aussi