L'économie américaine a détruit des emplois en décembre

le 08/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Drapeau américain
(crédit Shawn1/Pixabay)

L'économie américaine a détruit des emplois en décembre pour la première fois depuis avril, en raison notamment de la mise en oeuvre de nouvelles mesures de confinement dans certains Etats pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Selon les données publiées vendredi par le département du Travail, 140.000 emplois nets ont été détruits en décembre, à comparer à 336.000 postes créés en novembre. En mars et avril, au plus fort des mesures de confinement, l'économie américaine avait détruit 22 millions d'emplois.

« La baisse de l'emploi salarié reflète la récente augmentation des cas de coronavirus (Covid-19) et les efforts déployés pour contenir la pandémie. En décembre, les pertes d'emplois dans les secteurs des loisirs et de l'hôtellerie et dans l'enseignement privé ont été partiellement compensées par des gains dans les services aux entreprises, le commerce de détail et la construction », a indiqué le département du Travail dans un communiqué.

Les économistes interrogés par le Wall Street Journal s'attendaient à la création de 50.000 emplois nets aux Etats-Unis en décembre. Le nombre de postes créés en novembre avait initialement été estimé à 245.000.

Plus de 10 millions d'Américains sans emploi

Le mois dernier, le taux de chômage dans le pays s'est établi à 6,7%, comme en novembre. Le taux de chômage aux Etats-Unis s'établissait à 3,5% en février, mais il est monté à 14,8% en avril, un record depuis 1948. Le taux de chômage d'avril, initialement estimé à 14,7%, a été revu à la hausse vendredi par le département du Travail. Les économistes anticipaient en moyenne une hausse du taux de chômage à 6,8% en décembre.

En décembre, 10,7 millions de personnes se trouvaient sans emploi aux Etats-Unis, un nombre inchangé par rapport à novembre. Le taux de chômage et le nombre de personnes sans emploi outre-Atlantique représentent toujours près du double de leurs niveaux de février, a souligné le département du Travail.

Le taux d'activité aux Etats-Unis est également resté stable en décembre, à 61,5%. Ce taux s'établissait à 60,2% en avril, son niveau le plus bas depuis 1973, mais dépassait 63% au début de 2020.

Certains secteurs sont particulièrement touchés par la pandémie, qui empêche les Américains de se livrer à leurs loisirs et sorties habituels. Le département du Travail souligne ainsi que 3,9 millions d'emplois ont été perdus dans le secteur des loisirs et de l'hôtellerie depuis février, représentant 23,2% du total.

Les vaccins laissent espérer une reprise de l'économie

Alors que la pandémie de coronavirus a eu de lourdes répercussions économiques au cours de l'année écoulée et que les contaminations et les décès se situent à des niveaux records aux Etats-Unis, les économistes espèrent que la situation s'améliorera dans les prochains mois grâce aux vaccins.

La récente victoire des démocrates aux élections en Géorgie, qui permet au parti du président élu, Joe Biden, de contrôler à la fois la Chambre des représentants et le Sénat, laisse également attendre de nouvelles mesures de soutien budgétaire qui pourraient permettre à l'emploi de rebondir à l'avenir.

Sur le même sujet

A lire aussi