Les démocrates sont proches d’une victoire au Sénat américain

le 06/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Capitole, siège du Congrès à Washington
(Bloomberg)

Le Parti démocrate a remporté l'un des deux sièges en jeu mardi en Géorgie pour le Sénat américain et paraissait en mesure de gagner le deuxième, ce qui lui permettrait de prendre de fait le contrôle de la chambre haute du Congrès des Etats-Unis et faciliterait la mise en oeuvre des projets du futur président Joe Biden. Il contrôle déjà la Chambre des représentants.

Après dépouillement de 98% des bulletins, le candidat démocrate Raphael Warnock devance Kelly Loeffler de 1,2 point, soit environ 50.000 voix. Jon Ossoff, l’autre démocrate, dispose d'une avance de plus de 12.000 suffrages, selon les projections l'institut Edison Research. Les résultats définitifs devraient être connus ce mercredi au plus tôt, selon Reuters. Le dépouillement a été arrêté pour la nuit et reprendra dans la matinée, heure locale. En cas de victoire serrée (0,5%), le candidat perdant peut réclamer un nouveau décompte des voix.

La plupart des bulletins qui restent à dépouiller proviennent de comtés remportés par Joe Biden lors du scrutin présidentiel du 3 novembre, ce qui nourrit les espoirs démocrates d'un «grand chelem» inattendu dans cet Etat qui n'avait plus voté en faveur de leur candidat à une présidentielle depuis 1992 et n'a plus élu de sénateur démocrate depuis 20 ans.

Les rendements à 10 ans au-dessus de 1%

Ce scrutin est important car si les démocrates remportent ces deux sièges, le Sénat sera divisé en deux camps égaux de 50 parlementaires mais la vice-présidente élue Kamala Harris aura le dernier mot pour trancher en cas d'égalité, donnant de facto la majorité au parti de Joe Biden. Si les républicains remportent au moins l'un des deux sièges, ils conserveront une étroite majorité au Sénat et seront en mesure d'entraver l'action de Joe Biden ou de faire obstacle à ses choix pour certains postes au sein de l'administration ou du système judiciaire.

En raison de l'importance de son enjeu au niveau national, ce second tour des sénatoriales (aucun des candidats n’ayant obtenu 50% lors du premier tour le 3 novembre en même temps que la présidentielle) a suscité une forte mobilisation dans les deux camps, avec une participation record estimée à 4,5 millions d'électeurs (3 millions par correspondance).

En réaction, sur les marchés financiers, les rendements des emprunts américains sont en forte hausse (+6 points de base pour le 10 ans, à 1,02%). Wall Street est attendu en baisse.

Sur le même sujet

A lire aussi