L'Europe assouplit ses critères sur l'obligation de négociation des actions post-Brexit

le 27/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur européen renvoie la balle au Royaume-Uni qui tarde à prendre une mesure «miroir».

L'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a publié lundi sa déclaration finale sur l'obligation de négociation d'actions (STO) de l'Union européenne (UE) après la fin de la période de transition de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, le 31 décembre. En théorie, l’article 23 de MiFIR...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi