Les grands rendez-vous de la semaine du 28 septembre

le 25/09/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les marchés continueront à surveiller la semaine prochaine la recrudescence de la pandémie en Europe et l'évolution du marché du travail américain, alors que les investisseurs s'interrogent sur la solidité de la reprise observée depuis le mois de juin.

« La pandémie n'est pas terminée, mais une reprise économique est en cours. Les développements de ces derniers mois suggèrent que les récessions aux Etats-Unis et en Europe seront moins graves que ce que l'on craignait auparavant, même si l'élan semble devoir ralentir au cours du quatrième trimestre », soulignent les analystes de Barclays.

Cependant, sur les marchés, « la liste des préoccupations ne fait que s’allonger », affirme David Lefkowitz, directeur chez UBS Global Wealth Management. L'augmentation du nombre de cas de coronavirus, les retards dans la mise en place de nouvelles mesures de soutien budgétaire aux Etats-Unis et l'incertitude entourant les élections américaines et le Brexit ont ramené les marchés sur terre après leur rallye estival.

Le S&P 500 a perdu 10% depuis ses plus hauts de la fin août tandis que l'indice Stoxx Europe 600 a reculé d'environ 5%.

Plusieurs indicateurs devraient aider les investisseurs à prendre le pouls de l'économie, notamment la publication des enquêtes PMI dans le secteur manufacturier en Chine, en Europe et aux Etats-Unis. Les chiffres d'inflation en Allemagne (mardi) et pour l'ensemble de la zone euro (vendredi) seront également scrutés, après la baisse inattendue des prix au mois d'août dans la région.

L'indicateur le plus attendu sera toutefois le rapport mensuel sur l'emploi américain, vendredi. Le maintien d'un nombre élevé d'inscriptions au chômage en septembre, avec un peu moins de 900.000 demandes par semaine, pointe vers un nouveau ralentissement du rythme mensuel de créations de postes. Les créations nettes étaient ressorties à 1,37 million en août, après 1,73 million en juillet.

Le gouvernement français présentera lundi le projet de loi de finances pour 2021.

Du côté des entreprises, de nouveaux développements sont à prévoir dans le dossier de rachat de Suez par Veolia. Veolia doit présenter vendredi soir une « offre améliorée » au conseil d'administration d'Engie, le premier actionnaire de Suez, afin de convaincre l'énergéticien de lui céder ses parts. Veolia a laissé à Engie jusqu'au 30 septembre pour répondre à cette offre.

Total tiendra mercredi une journée investisseurs au cours de laquelle le groupe pétrolier devrait détailler sa stratégie de transition énergétique. Le laboratoire Genfit présentera également mercredi ses perspectives stratégiques après l'échec de son principal candidat-médicament dans le traitement de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH).

Jeudi 1er et vendredi 2 octobre, les dirigeants de l'Union Européenne se réuniront à Bruxelles pour débattre des affaires étrangères, en particulier des relations avec la Turquie et de la situation en Méditerranée orientale.

A lire aussi