L’épargne forcée risque de le rester

le 23/09/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’incertitude et des changements de consommation incitent les ménages européens à réduire leurs dépenses.

Après un montant record d’épargne au premier trimestre, les ménages européens ont continué de garnir leur bas de laine au deuxième trimestre. Fin avril, l’épargne financière avait atteint en zone euro un record de 7.300 milliards d’euros (+130% en mars et avril). Un indicateur de propension à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi