Pékin envisage des représailles contre Nokia et Ericsson si l'UE interdit Huawei

le 21/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Chine envisage de prendre des mesures de rétorsion à l'égard des équipementiers Nokia et Ericsson, si l'Union européenne suit les États-Unis et la Grande-Bretagne dans leur décision de bannir le Chinois Huawei du déploiement de la cinquième génération de téléphonie mobile (5G), a rapporté...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi