La nouvelle injection de liquidité de la BCE est promise au succès

le 17/06/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le résultat de cette opération de refinancement TLTRO très attendue sera annoncé jeudi. Le marché anticipe une forte demande.

Atrium de la BCE à Francfort
L’opération TLTRO 3 menée en juin par la BCE promet d’être très importante.
(Atrium de la BCE / Crédit ECB Robert Metsch.)

La prochaine opération de refinancement à long terme ciblée (TLTRO 3) de la Banque centrale européenne (BCE) sera particulièrement surveillée par le marché. «La TLTRO 3 menée en juin sera l’une des plus importantes depuis longtemps», affirme Frederik Ducrozet, stratégiste chez Pictet WM. Ces refinancements sont devenus un outil clé de la politique monétaire d’urgence face à la crise. «La BCE a clairement indiqué que ces opérations et le PEPP (programme d’achat d’actifs d’urgence, ndlr) sont les instruments de choix pour faire face au choc macroéconomique provoqué par la pandémie de Covid-19, tout en soutenant le secteur bancaire», ajoutent les stratégistes taux de JPMorgan.

La nouvelle TLTRO offre des conditions favorables aux banques. Les stratégistes taux de SG CIB rappellent que si par le passé tous les prêts arrivant à échéance n’ont pas été refinancés en totalité, ce devrait être le cas cette fois vu les conditions de cette opération.

La BCE annoncera le résultat de cette opération jeudi. Les analystes anticipent en moyenne 1.200 milliards d’allocations. Les banques qui satisfont à certaines conditions de prêts pourront se refinancer avec un taux de -1% jusqu’à fin juin 2021. Cette opération est aussi attractive par sa maturité de 3 ans avec une possibilité de remboursement dans un an. «Le coût de financement attractif, la garantie des Etats sur les prêts liés à la pandémie et la possibilité de rembourser par anticipation dans un an devraient assurer une demande significative», souligne Rohan Khanna, stratégiste chez UBS. Les banques pourraient aussi vouloir se constituer un matelas de sécurité supplémentaire en cas de retour de la volatilité sur le marché, selon SG CIB.

L’injection nette de liquidité de la TLTRO 3, sur la base de 1.200 milliards bruts émis, serait de 440 milliards d’euros. L’allocation devrait être au minimum de 760 milliards bruts pour ne pas réduire la liquidité. Les banques ont demandé le remboursement par anticipation de 214 milliards d’euros de TLTRO 2 le 25 juin, montant auquel s’ajoute l’arrivée à échéance de 157 milliards ce même jour ainsi que 389 milliards de prêts-relais menés par la BCE depuis mi-mars.

Si l’on ajoute les opérations PELTRO l’injection pourrait dépasser 1.500 milliards, selon Frederik Ducrozet qui rappelle que la capacité totale de la TLTRO est de 2.000 milliards. Les allocations ont souvent été inférieures aux attentes, nuance pour sa part SG CIB, qui attend 900 milliard d’euros avec des risques autant à la hausse qu’à la baisse dans l’environnement actuel d’abondantes liquidités.

Sur le même sujet

A lire aussi