La BCE augmente de 600 milliards d’euros son programme d'achats d'urgence

le 04/06/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Atrium de la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.
(Atrium de la BCE / Crédit ECB Robert Metsch.)

La mesure était très attendue par le marché. La Banque centrale européenne (BCE) a décidé ce jeudi, lors de son Conseil des gouverneurs, d’accroître de 600 milliards d’euros la taille de son programme d’achats d’urgence PEPP (pandemic emergency purchase programme), à 1.350 milliards d’euros et d’étendre sa durée de fin 2020 à fin juin 2021.

La BCE a ajouté qu'elle réinvestirait le produit des obligations acquises dans le cadre du PEPP et arrivant à échéance au moins jusqu'à la fin 2022.

Par ailleurs, la BCE a laissé son principal taux de refinancement à 0%, soit le niveau auquel il se trouve depuis mars 2016, et son taux de rémunération des dépôts à -0,5%. La banque centrale a également confirmé ses indications prospectives ("forward guidance") sur les taux, indiquant qu'ils resteraient à leurs niveaux actuels ou plus bas jusqu'au retour de l'inflation à un niveau « proche de mais inférieur à 2% ».

Comme annoncé précédemment, le programme d'assouplissement quantitatif (QE), qui a repris le 1er novembre 2019 et portait initialement sur un volume d'achat de 20 milliards d'euros d'actifs par mois, bénéficie d'une enveloppe supplémentaire de 120 milliards d'euros pour le reste de l'année 2020. Le QE continuera aussi longtemps que nécessaire pour renforcer l'effet accommodant de la politique de taux, a indiqué la BCE dans son communiqué. Il prendra fin peu avant le premier relèvement des taux d'intérêt.

La BCE a répété qu'elle comptait réinvestir la totalité du produit des obligations arrivant à échéance, acquises dans le cadre de ce programme d'achats d'actifs, pendant une période prolongée après sa première hausse des taux d'intérêt.

La BCE se tient prête à ajuster l’ensemble de ses instruments si besoin.

A lire aussi