La Commission dévoile un plan de relance de 750 milliards d’euros

le 27/05/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Ursula von der Leyen, présidente de la CE, le 11 décembre 2019 jour de présentation du Green Deal européen.
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne
(Crédit European Union.)

Ursula von der Leyen, la Présidente de la Commission européenne (CE), présente en ce moment même la double proposition de budget pluriannuel et de fonds de relance devant le Parlement européen.

Comme le préconisait l’initiative franco-allemande, la CE propose un fonds alimenté par de la dette commune et distribuant 500 milliards d’euros à travers le budget européen. Cet argent serait principalement utilisé en soutien aux Etats et aux entreprises les plus touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire, ainsi que pour renforcer la capacité de réponse aux crises de l’UE. 250 milliards d’euros de prêts à conditions favorables aux Etats membres viendraient s’y ajouter.

Pour lever de la dette, la CE propose de relever le plafond des dépenses annuels de l’UE. Elle utiliserait la marge ainsi dégagée comme garantie sur les marchés financier. Cette solution aurait l’avantage d’éviter une augmentation des contributions des Etats membres au budget.

Légère hausse du budget

La CE propose d’ailleurs par la même occasion un budget 2021-2027 de 1.100 milliards d’euros, à peine plus élevé que ce que dans sa proposition d’avant la crise. Les fonds ne seraient remboursés qu’à partir de 2028. La CE espère entre temps obtenir de nouvelles ressources propres à même de rembourser ces emprunts dont les échéances s’étaleraient jusqu’en 2058.

Les chefs d’Etats et de gouvernement des Etats membres discuteront du fonds de relance et du budget les 8 et 9 juin.

Sur le même sujet

A lire aussi