Les marchés guettent les modalités techniques du plan franco-allemand

le 20/05/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les économistes reconnaissent une avancée sans précédent, qui reste à concrétiser cependant.

Ursula von der Leyen, présidente de la CE, lors du point presse du 14 janvier 2020
Les ressources proviendraient d’émissions organisées par la Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen.
(Crédit European Union)
Plutôt salué par les milieux financiers, le plan de relance européen de 500 milliards d’euros proposé lundi par la France et l'Allemagne pour sortir de la crise liée au coronavirus est une bonne nouvelle pour la construction européenne tant Berlin était jusqu'à présent opposé à l'idée de dettes ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi