Legal & General IM maintient la pression sur les entreprises

le 22/04/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sur fond de pandémie, le gérant britannique a l’intention de durcir ses règles en matière de rémunérations des dirigeants.

Legal & General Investment Management (LGIM) fait son bilan. L’an dernier, l’entreprise, dotée de 1.400 milliards d’euros sous gestion, s’est opposée à l’élection de plus de 4.000 administrateurs au niveau mondial et a engagé des sanctions à l’encontre de onze sociétés dans le cadre de son...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi