La France va accroître massivement ses émissions de dette

le 15/04/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L’Agence France Trésor, à Bercy
(DR)

L'Agence France Trésor a mis à jour mercredi son programme d'émission, après la présentation d'un projet de loi de finances rectificative (PLFR) prévoyant un soutien de 110 milliards d'euros à une économie française en confinement.

Le besoin de financement de l'Etat pour cette année est désormais estimé à 322,6 milliards d'euros, 92 milliards de plus que dans la loi de finances initiale. Le déficit à financer atteint 183,5 milliards, contre une prévision de 93,1 milliards dans la loi de finances initiale, portée à 109 milliards dans la loi de finances rectificative du 23 mars. A ce montant s'ajoutent pour l'essentiel les tombées de dette à refinancer.

Nettes des rachats, les émissions de dette à moyen et long terme devraient être portées à 245 milliards d'euros, soit une hausse de 40 milliards par rapport à la loi de finances initiale, et de 35 milliards par rapport à l'estimation du 23 mars.

La hausse brutale des besoins de financement liée à la crise du coronavirus sera largement  aussi des émissions de titres courts. Le stock de bons du Trésor (BTF) devrait ainsi passer à 62,1 milliards d'euros, contre 10 milliards prévus à l'origine et 27,5 milliards le 23 mars. La France avait déjà eu largement recours aux BTF en 2009 pour couvrir le creusement du déficit après la crise financière.

Le PLFR table sur une contraction du produit intérieur brut de 8% pour un déficit de 9%, ainsi qu'une dette de 115% du PIB. La dépense publique bondirait à 61% du PIB cette année.

Sur le même sujet

A lire aussi