Les marchés actions portés par l'espoir d'un pic de la pandémie de Covid-19

le 06/04/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

valorisation des actions
(Photo Nyse.)

Les marchés actions européens enregistrent des gains prononcés lundi matin, les investisseurs étant encouragés par le ralentissement du nombre de nouveaux décès recensés dans les pays les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus sur le Vieux Continent.

Peu après 13h00, l'indice Stoxx Europe 600 prenait 2,67% à 317,3 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 prennent chacun plus de 3,3%. A Francfort, le DAX 30 s'adjuge 4,30% et à Londres, le FTSE 100 gagne 1,8%.

Wall Street devrait également rebondir lundi. Le contrat à terme sur l'indice Dow Jones (DJIA) gagne 3,9%. Le contrat sur le S&P 500 empoche 3,8% et celui sur le Nasdaq 100 s'adjuge 4%.

Les indices asiatiques ont terminé en forte hausse. A Tokyo, le Nikkei a pris 4,2% tandis que le Hang Seng de Kong a gagné 2,2%.

Les marchés actions progressent « parce que les investisseurs se détournent du pessimisme », observe Naeem Aslam, analyste de marché chez Avatrade. « Ils se concentrent sur des choses plus optimistes : le ralentissement du taux de mortalité causé par le coronavirus », ajoute-t-il. « Le taux de croissance des nouvelles infections et des décès est en baisse en Europe, ce qui indique que les mesures de confinement commencent à avoir l'effet souhaité et que la contamination a atteint un pic », soulignent de leur côté les analystes de Danske Bank.

L'Italie a enregistré dimanche son plus faible nombre de décès en plus de deux semaines, la France son nombre le plus faible en cinq jours et l'Espagne reste sur trois jours de baisse consécutifs. A New York, l'Etat des Etats-Unis le plus touché par la pandémie, le nombre de décès a également diminué pour la première fois dimanche.

Quel type de reprise ?

Toutefois, Esty Dwek, directrice de la stratégie de marché chez Natixis Investment Managers Solutions, prévient que « les questions relatives à la reprise risquent de peser » sur le sentiment du marché. « En effet, nous ne nous attendons pas à un rebondissement en forme de V, mais plutôt en forme de U, avec seulement une remontée progressive (et non verticale) », ajoute-t-elle.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre, Boris Johnson, testé positif au Covid-19 il y a une dizaine de jours, a été hospitalisé pour passer des examens. Selon Downing Street, il s'agit toutefois de mesures de précaution.

Sur les marchés obligataires, le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'inscrit à 0,658%, contre 0,596% vendredi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'établit à -0,415%, contre -0,439% vendredi soir. L'euro est quasi stable face au billet vert, à 1,0812 dollar.

A lire aussi