Le plan de relance américain réconforte les marchés

le 25/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

drapeau américain
(DR.)

Les principaux indices boursiers européens continuent de progresser mercredi tout en atténuant leurs gains, au lendemain d'un très fort rebond. Ils sont soutenus par l'accord annoncé aux Etats-Unis sur un plan de relance d'un montant estimé à 2.000 milliards de dollars.

Vers 13 heures, le CAC 40 et le SBF 120, à Paris, s'appréciaient de 0,9% et 0,9% respectivement. Le DAX 30, à Francfort, recule en revanche de 1,32%, tandis que le FTSE 100, à Londres, avançait de 0,7%.

En Asie, les marchés ont de nouveau terminé en hausse mercredi. Le Nikkei a bondi de 8% à Tokyo. L'indice Hang Seng, à Hong Kong, a gagné 3,8% et le Shanghai Composite s'est apprécié de 2,2%.

Les élus du Congrès américain et l'administration Trump ont conclu dans la nuit de mardi à mercredi un accord préliminaire sur un plan de relance d'un montant estimé à 2.000 milliards de dollars. Les mesures sur lesquelles républicains et démocrates se sont entendus devraient être votées dans la journée et mises en place rapidement. «Elles représentent presque 10% du produit intérieur brut (PIB) et environ 8,7% de la dette des Etats-Unis», souligne Vincent Boy, analyste chez IG.

Parallèlement, le président des Etats-Unis, Donald Trump a déclaré espérer pouvoir lever les mesures de confinement en place dans le pays dans un peu plus de deux semaines, pour Pâques. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré que Pâques, qui tombe le 12 avril cette année, serait une «belle échéance» pour la fin des mesures de distanciation sociale.

«Déni» présidentiel

«A court terme, les marchés pourraient continuer de se maintenir grâce aux mesures de soutien de la Réserve fédérale (Fed) et de l'administration américaine, mais étant donné le déni du président américain face à la crise sanitaire, nous ne voyons pas de rebond durable», prévient Vincent Boy.

Le plan américain doit soutenir l'économie par le biais d'une injection massive de liquidités, dont 500 milliards de dollars pour soutenir les entreprises industrielles les plus affectées via des prêts, et également 500 milliards de dollars pour les aides directes aux citoyens, qui pourront aller jusqu'à 3.000 dollars par foyer.

S'ajoutent 350 milliards de dollars pour les prêts aux PME, 250 milliards de dollars pour les mesures d'aides aux chômeurs, 100 milliards de dollars pour les hôpitaux et le système de santé, ainsi que des fonds supplémentaires pour les autres besoins de santé, et près de 150 milliards de dollars pour aider les Etats et les autorités locales à combattre l'épidémie.

Ce projet de plan de soutien vient compléter les 4.000 milliards de dollars de capacités supplémentaires de prêts dégagées par les mesures de soutien de la Réserve fédérale.

Sur le même sujet

A lire aussi