Les investisseurs ont fui en masse les obligations

le 20/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La journée de jeudi restera dans les mémoires comme celle où les investisseurs ont admis que les banques centrales restent relativement impuissantes face à une pandémie.
(Bloomberg)

La semaine écoulée a connu un montant record de retraits sur les marchés obligataires. Au total 108,9 milliards de dollars ont été retirés des fonds obligataires au niveau mondial, selon les données publiées par BoA Global Research sur la base des chiffres EPFR pour la semaine arrêtée au 18 mars. Sur la seule journée du lundi 16 mars, les rachats se sont élevés à 30,2 milliards. Du jamais vu.

Les actions ont quant à elles enregistré 20,7 milliards de sorties, dont 20,2 milliards pour la seule journée du vendredi 13 mars. La recherche à tout prix de cash par les investisseurs a profité aux fonds monétaires qui engrangent 95,7 milliards en une semaine, le quatrième plus important montant jamais enregistré.

Les records sont tombés sur toutes les classes d’actifs. Le compartiment le plus touché est l’obligataire investment grade avec 55,3 milliards de dollars de retraits sur la semaine dont 17,8 milliards lundi 16 mars, un plus haut quotidien. Les fonds de dette émergente ont particulièrement souffert ce même jour avec 4,7 milliards de rachats, et 18,8 milliards sur la semaine. Encore un record. Les MBS (mortgage back securities), les municipal bonds et les obligations indexées sur l’inflation ont également enregistré des sorties inhabituelles à 5,2 milliards, 11,1 milliards et 3,6 milliards, respectivement. Les retraits sur l’or atteignent 2,5 milliards, ce qui est la cinquième plus forte baisse hebdomadaire.

Sur le même sujet

A lire aussi