Le pétrole reste un talon d’Achille pour la Russie

le 12/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Moscou a pris un pari sur l’or noir au risque d’affaiblir le rouble et son économie.

La chute du baril de pétrole fait des victimes collatérales. Le rouble est en première ligne : il a chuté à un plus-bas de quatre ans, à près de 75 roubles pour un dollar. La Russie est la cible directe de la guerre des prix que veut mener l’Arabie saoudite. Pour stopper cette chute, la banque...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi