Axa IM se réorganise pour stimuler sa dynamique commerciale

le 11/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale de gestion d'Axa se recentre autour de deux piliers opérationnels, dotés chacun de leur force de vente.

Axa IM Paris La Défense
Axa IM a un nouveau président exécutif depuis octobre 2019.
(@Parisladefense)

C'est le premier grand geste opérationnel de Gérald Harlin, président exécutif d'Axa Investment Managers depuis octobre dernier. L'ancien directeur financier du groupe Axa a en effet annoncé ce mardi 10 mars un projet de réorganisation des activités d'Axa IM en deux pôles opérationnels, contre quatre auparavant. L'objectif est notamment «de stimuler la dynamique commerciale».

L'un des pôles est dédié aux investissements alternatifs et baptisé Axa IM Alts. Le second est consacré aux investissements dits core et baptisé Axa IM Core. Axa IM Alts regroupera les plates-formes d’investissement Real Assets, Structured Finance et Chorus, qui totalisent 137 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Axa IM Core reprendra les plates-formes d’investissement Fixed Income, Framlington Equities et Multi-Asset, et sera renforcé par l’intégration de Rosenberg Equities, portant le total des actifs gérés à 536 milliards d’euros.

Prévus pour être mis en place au deuxième trimestre, après consultation des représentants du personnel, chacun de ces pôles aura sa propre force de vente, tranchant avec l'organisation précédente où les commerciaux étaient regroupés dans un pôle à part (Client Group). «Nous avions besoin de rapprocher les équipes de gestion et les équipes de vente», explique Gérald Harlin à L'Agefi. Le pôle alternatif démarrera avec une force de vente de 70 personnes, et le pôle Core avec 250 personnes. «C’est l’aspect le plus important de cette évolution : avoir un ensemble dédié à l’alternatif avec sa propre force de vente», poursuit le dirigeant.

Cette réorganisation s'accompagne de promotions et de départs. Axa IM Alts sera dirigé par Isabelle Scemama, actuellement directrice générale d'Axa IM Real Assets, et le pôle Axa IM Core sera dirigé par Hans Stoter, actuel dirigeant de l'ancien pilier Core Investments.

La directrice générale de Rosenberg, Heidi Ridley, quittera le groupe le 31 mars. Elle serait remplacée par Paul Flavier, actuel directeur des risques d'Axa IM. «L’objectif est de vraiment relancer l'activité de Rosenberg et que son expertise sur la gestion quantitative bénéficie à la plate-forme Core. C’est un moyen aussi de rationaliser cette gestion qui était relativement indépendante. Dans cette nouvelle organisation, elle va pouvoir bénéficier de synergies supplémentaires», relate Gérald Harlin.

«Pas là pour vendre Axa IM»

Par ailleurs, Deborah Shire, global head of structured finance, deviendrait également deputy head d’Axa IM Alts, en charge du corporate development. Elle rejoindrait le management board d’Axa IM.

Florence Dard, global head of business development chez Axa IM Real Assets, deviendrait global head of client group, Alts en plus de son rôle actuel.

Matthew Lovatt, global head of Framlington equities, serait nommé global head of client group core, et rejoindrait lui aussi le management board d’Axa IM.

Parmi les dirigeants partants, Bettina Ducat (en juin) qui était jusqu'à présent en charge de la clientèle de distribution et Francisco Arcilla, qui était en charge de la clientèle institutionnelle, et qui va se consacrer à un projet entrepreneurial en Suisse. «Ils partent en bons termes avec nous», assure Gérald Harlin.

Ce dernier marque ainsi son empreinte sur Axa IM, qui se veut plus adaptée à l'engouement des clients tiers pour la gestion alternative. Surtout, le dirigeant aimerait tirer un trait sur les rumeurs récurrentes d'une cession d'Axa IM. «Je ne suis absolument pas là pour vendre Axa IM, j’ai pris le job comme une opportunité de développement. Axa IM c’est un 'fee business' qui se complète très bien avec l’activité d’assurance du groupe Axa et nous souhaitons le développer», assure Gérald Harlin.

Sur le même sujet

A lire aussi