Le marché de crédit s’ajuste au nouvel environnement

le 03/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les marchés primaires et secondaires intègrent le risque macroéconomique et financier du coronavirus.

Le coronavirus a mis un coup d’arrêt à un marché primaire crédit euphorique depuis le début de l’année. La semaine passée, seul l’américain Paccar est parvenu à émettre 300 millions d’euros d’obligations à 3 ans. Ensuite, plus rien. Que ce soit sur le segment investment grade (IG) comme high...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi