La Chine baisse encore ses taux face au coronavirus

le 17/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La chine est accusée de laisser filer le yuan.
(Pixabay.)

La banque centrale chinoise a, comme prévu, baissé son taux à moyen terme pour faire face au choc de l’épidémie de coronavirus. Une annonce accueillie favorablement sur les marchés financiers.

La Banque populaire de Chine (PBoC) a réduit de 10 points de base le taux de sa facilité de prêt à moyen terme (MLF) à un an, à 3,15%, et injecté 200 milliards de yuans (26,5 milliards d’euros) auprès des institutions financières. C’est son niveau le plus bas depuis 2017. Début février, l’institution monétaire avait déjà baissé le taux de ses opérations de reverse repo. Une décision surprise.

Désormais c’est le taux préférentiel de prêt (loan prime rate, LPR), qui est appliqué par les établissements de crédit à leurs clients, reposant sur le taux MLF, qui devrait également être abaissé. Il sera publié ce jeudi.

Toutefois ces mesures, jugées modestes par de nombreux observateurs, devraient en appeler d’autres alors que l’activité peine à repartir en Chine. La PBoC pourrait ainsi de nouveau réduire le taux des réserves obligatoires (RRR) des banques et annoncer de nouvelles baisses de taux.

Sur le même sujet

A lire aussi