Les grandes capitales bénéficient encore de l’effet Brexit

le 13/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les délocalisations en provenance de Londres se matérialisent plus doucement que les nouveaux investissements en Europe.

Les transactions locatives sur les bureaux dans le centre de Londres ont baissé de 12% sur l’année 2019 comparée à 2018, de -6% en comparaison des chiffres sur douze mois un trimestre plus tôt, et de -9% entre le troisième et le quatrième trimestre 2019, selon BNP Paribas Real Estate. La...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi