L’épidémie chinoise pèse sur les devises émergentes

le 30/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actifs émergents s'avèrent les plus sensibles au risque d’un ralentissement de la croissance en Chine et des échanges commerciaux.

Depuis que l’épidémie de coronavirus s’est propagée, les actifs émergents sont affectés, en raison de leur sensibilité à la croissance chinoise, et plus particulièrement les devises. Depuis mi-janvier, l’indice EM Currency a cédé près de 1%, avec une forte disparité entre devises. Les monnaies...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi