Le risque politique fait de nouveau tanguer les actifs italiens

le 22/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

drapeau italien
(Photo European Union EC.)

La perspective d’une démission de Luigi Di Maio, l’actuel ministre des Affaires étrangères du gouvernement de coalition italien, de la direction du Mouvement 5 Etoiles (M5S) faisant craindre un éclatement du gouvernement, ont affecté, ce matin, les marchés financiers italiens.

L’indice FTSE MIB de la Bourse de Milan recule de 0,6%. Les valeurs bancaires sont particulièrement affectées par la nouvelle. Sur les marchés de taux, le rendement de l’emprunt italien, le BTP, à 10 ans, qui se tendait de 7 points de base (pb) à 1,44%, revenait à 1,37% en fin de matinée.

Les opérateurs ne croient pas à l’éclatement de la coalition M5S-Parti Démocrate (PD). Luigi Di Maio devrait conserver son portefeuille de ministre. Par ailleurs, aucun des deux partenaires ne veut faire tomber la coalition ni dissoudre l’assemblée pour ne pas provoquer des élections législatives anticipées. Elections dont pourrait sortir gagnant la Ligue, le parti de Matteo Salvini qui devance les autres formations dans les sondages.

Le parti d’extrême-droite est donné gagnant ce week-end dans deux importantes élections régionales. L’anticipation de cette défaite, aurait provoqué la démission de Luigi Di Maio. Les instances du mouvement M5S doivent se réunir cet après-midi pour acter et officialiser ce départ.

Sur le même sujet

A lire aussi