Euronext fait preuve d’un appétit insatiable pour la croissance externe

le 06/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’opérateur boursier prend pied sur le marché de l’énergie en acquérant 66% de Nord Pool.

Euronext à la Défense
Euronext accélère le rythme de ses acquisitions.
(RK.)

Le rythme des acquisitions semble s’accélérer pour Euronext. Après s’être emparé de la Bourse de Dublin en 2018 et de celle d’Oslo cette année, l’opérateur paneuropéen, qui vise par ailleurs la Bourse de Madrid, se diversifie en prenant pied sur le marché de l’énergie. Il a annoncé hier avoir conclu un accord ferme en vue de prendre une participation de contrôle dans Nord Pool, la deuxième plus importante plate-forme d’électricité en Europe. La transaction, qui porte sur 66% du capital et des droits de vote, valorise la cible environ 84 millions d’euros sur une base libre de tout endettement.

L’opération devrait être bouclée au premier trimestre 2020, après réception des autorisations réglementaires. Euronext établira en parallèle un partenariat, formalisé par un pacte d’actionnaires, avec les sept gestionnaires des systèmes de transmission d’électricité (TSO) dans les pays nordiques et baltes, propriétaires actuels de l'opérateur basé en Norvège. Conseillés par SEB, ceux-ci conserveront une participation de 34% dans Nord Pool à travers une holding détenue conjointement avec l’acquéreur.

Créée en 1993, Nord Pool maîtrise l’ensemble de la chaîne de services associés aux marchés physiques de l’énergie (négoce, compensation et règlement-livraison d'électricité) sur une périodicité infra-journalière et journalière. Outre sa zone d’influence balte et nordique, la société est également présente au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Autriche, au Benelux, ainsi qu’en Croatie et en Bulgarie. En 2018, Nord Pool, qui compte plus de 360 clients, a réalisé un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros, avec un volume global d’échanges de 524 térawattheures sur ses différents marchés. Sa marge nette a atteint 16,2%, en progression de plus de 5 points d’un an sur l’autre.   

Cette transaction permettra à Euronext d’avoir accès à une nouvelle classe d’actifs qui n’est pas corrélée au cycle des marchés financiers. «Avec ses 140 salariés hautement qualifiés, Nord Pool renforcera l’objectif d’Euronext visant à faire croître sa présence dans les pays nordiques et son centre d’excellence dans les matières premières, géré depuis Oslo depuis l’acquisition d’Oslo Børs», a commenté Stéphane Boujnah, PDG d’Euronext. Nord Pool tirera de son côté parti de l’assise commerciale de son acquéreur en Europe continentale pour élargir le déploiement de ses outils technologiques.

ZOOM
(Illustration L’Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi