La Banque de France va tester une monnaie digitale

le 04/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Banque de France va tester une monnaie digitale
François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France
(Bloomberg)

La Banque de France se lance dans les monnaies digitales. Son gouverneur, François Villeroy de Galhau a annoncé lors d’une conférence de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) vouloir « commencer des expérimentations rapidement et lancer un appel à projets d’ici la fin du premier trimestre 2020 » en vue de développer une monnaie digitale de banque centrale (MDBC) dédiée aux transactions de gros, entre institutions financières.

Cette initiative est une première dans la zone euro. « Notre action contribuera naturellement à celle de l’Eurosystème dont l’étude d’un éventuel ‘e-euro' devrait être un des prochains sujets : Christine Lagarde l’a évoqué lundi devant le Parlement européen. Au-delà, nous entendons participer aux travaux menés au sein de l’innovation hub de la BRI récemment mis en place », a indiqué le gouverneur de la Banque de France.

Selon François Villeroy de Galhau, « l’émission d’une MDBC peut générer des externalités positives significatives en accroissant la productivité du secteur financier et au-delà de l’économie, et en soutenant la confiance dans la monnaie et le système financier ».

Mais l’expérimentation d’un MDBC vise aussi à répondre aux initiatives privées lancées dans ce domaine, en premier chef celle de Facebook dont le libra a provoqué une levée de boucliers des banquiers centraux, régulateurs et Etats. D’autres groupes privés travaillent sur des projets de monnaie virtuelle. JPMorgan a annoncé en février le prochain lancement du JPM Coin, adossé au dollar et réservé aux investisseurs institutionnels.

« Il est bien sûr exclu, pour nous, banquiers centraux et superviseurs, de subir ce changement. Nous devons assumer pleinement l’exercice de notre double objectif : garantir la confiance et soutenir l’innovation », a insisté François Villeroy de Galhau.

Pour répondre à ces nouveaux défis, le gouverneur de la Banque de France a annoncé une modification de l’organisation de l’institution. L’actuelle direction de la surveillance des paiements et des infrastructures de marché (DSPM) deviendra la direction des infrastructures, de l’innovation et des paiements (DIIP).

Sur le même sujet

A lire aussi