La dette des entreprises inquiète le FMI

le 16/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La dette des entreprises inquiète le FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) souligne, dans son dernier rapport de stabilité financière, les vulnérabilités croissantes des marchés de la dette corporate mais aussi des institutions financières non bancaires (gestion d’actifs, fonds de pension et assureurs). C’est une conséquence des politiques accommodantes des banques centrales pour faire face au ralentissement de la croissance mondiale. Le rapport du FMI est d'ailleurs intitulé : « Plus bas, plus longtemps ».

Contraints par la recherche de rendement, les investisseurs prennent plus de risques et contribuent notamment au gonflement de la dette corporate.

La crainte du FMI est que ces situations tendues amplifient l’effet d’un choc, au même titre que l'aggravation des tensions commerciales ou le Brexit, obérant la croissance à moyen terme. L’institution de Washington estime à 40% le montant des dettes corporate à risque dans huit pays majeurs.

Conséquence des taux bas, le FMI souligne la valorisation élevée des marchés actions et crédit et la forte progression des dettes externes dans les pays émergents passées de 100% des exportations en 2008 à 160%. Pour faire face à ces risques, le FMI recommande la mise en œuvre de mesures macro-prudentielles, qui existent peu pour les secteurs des corporate et des institutions financières non bancaires.

Sur le même sujet

A lire aussi