Stéphane Corsaletti quitte la présidence d’ABN Amro IS

le 11/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

ABN Amro
(ABN Amro)

Neuflize OBC est sur le point d’annoncer que Stéphane Corsaletti va quitter ses fonctions de président d’ABN Amro Investment Solutions (AAIS), société de gestion filiale de la banque, a appris L'Agefi de sources concordantes. Il devient vice-président du conseil de surveillance d’AAIS, un poste non exécutif. Il est remplacé par François-Xavier Gennetais, aujourd'hui membre du directoire et COO d’AAIS.

ABN Amro assure que ce mouvement n’est qu’une « évolution » dans la vie de l'entreprise. Ce départ pourrait relancer toutefois les rumeurs de cession du gestionnaire, qui cherche depuis longtemps des partenaires pour s’adosser. L’entité, spécialisée dans l'architecture ouverte, gère aujourd’hui un peu plus de 25 milliards d’euros, une somme certes importante, mais trop faible pour s’inscrire dans le paysage des acteurs majeurs de la gestion d’actifs. Contrairement à d’autres structure de ce type, AAIS ne peut s’appuyer que sur sa banque privée pour distribuer ses solutions. Ce qui n'empêche pas d'autres acteurs qui voudraient bénéficier du savoir-faire de la plate-forme d'être intéressés par un rachat.

Ce mouvement intervient alors que Neuflize OBC est encore en convalescence. Elle avait mis en place, en 2017, un vaste plan de départs volontaires à Paris qui touchait à sa fin au début de l’année, entraînant une baisse de 25 % des effectifs de la banque en France. Plus récemment, sa maison mère, ABN Amro, aux Pays-Bas cette fois-ci, a été visée par une enquête pour blanchiment d’argent et financement du terrorisme.

Sur le même sujet

A lire aussi