La Fed atténue peu les incertitudes de Wall Street

le 19/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque centrale américaine a de nouveau baissé son principal taux directeur, sans indication sur ses prochaines intentions.

Le président de la Fed, Jerome Powell, lors de la conférence de presse du 18 septembre 2019.
Le président de la Fed, Jerome Powell, lors de la conférence de presse du 18 septembre 2019.
(Crédit Fed.)

Comme espéré, le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a réduit l'objectif de taux des fonds fédéraux (Fed funds) de 25 points de base pour le ramener entre 1,75% et 2%. C’est là sa deuxième baisse de 25 pb en moins de deux mois. Mais la Réserve fédérale a donné peu d’indices sur ses intentions pour les prochains mois.

Elle cessera de baisser les taux «quand nous penserons que nous en avons fait assez», a dit le président de l’institution, Jerome Powell, lors d’une conférence de presse mercredi. Déjà en juillet dernier, les banquiers centraux voulaient «ne pas donner l’impression que le chemin de la politique monétaire était tracé pour les prochains mois», rappelait Aurel BGC dans une note lundi.

Le patron de la Fed a expliqué que les perspectives de l’économie américaine restent «favorables», mais cette nouvelle baisse se veut «une assurance contre les risques actuels». Comme en juillet, la banque centrale opte «pour une nouvelle baisse 'préventive', pour rassurer les marchés (...) alors que l’activité a déjà ralenti», selon Aurel BGC. De fait, la Fed est confrontée aux tensions commerciales avec la Chine, et à une incertitude économique plus importante aux Etats-Unis, entre la hausse de l’inflation ces trois derniers mois et la hausse des prix du pétrole, durable. Jerome Powell a souligné que les décisions à venir dépendraient de l'évolution des indicateurs économiques. «Si l’économie finit par s’orienter à la baisse, une séquence de baisse de taux plus importante pourrait être appropriée», a-t-il dit.

Cette indécision reflète aussi les divisions entre membres du Federal Open Market Committee (FOMC) disposant d’un droit de vote. La baisse du taux des «Fed funds» a été votée par sept voix contre trois – deux des membres auraient préféré le statu quo, et l’un une baisse de 50 pb. La division règne aussi sur ses projections pour les taux d'intérêt («dot plots») : seuls 7 des 17 membres du FOMC ont dit prévoir une baisse supplémentaire des taux d’ici la fin de l’année.

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé - la banque centrale n'a pas répondu aux interrogations sur l'évolution à venir de sa politique monétaire, et les investisseurs redoutent que cette baisse des taux ne soit la dernière de l’année. L'indice Dow Jones a gagné 0,13%, après avoir cédé jusqu'à plus de 0,7% juste après les annonces de la Fed, et le S&P 500 a pris 0,03%, après un plus bas à -0,9%. Le Nasdaq Composite a reculé de 0,11%, après avoir abandonné jusqu'à 1,22%.

Sur le même sujet

A lire aussi