Les marchés restent tempérés après la BCE

le 12/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Mario Draghi, le président de la BCE
(Crédit ECB.)

Si la Banque centrale européenne (BCE) a pu surprendre certains intervenants du marché en annonçant en début d'après-midi une reprise de son programme d'achats d'actifs, les réactions restent mesurées. En fin d'après-midi, les rendements italiens à 10 ans étaient en nette baisse : -11,3 points de base, après avoir baissé de près de 20 bp plus tôt dans la journée, tout comme les rendements grecs (-11,1 pb). En revanche, les rendements allemands et français se tendaient très légèrement. L'euro, après être passé sous 1,10 dollar, cotait 1,1054 en fin d'après-midi.

La reprise du QE de la BCE porte sur 20 milliards d'euros par mois à compter du 1er novembre. Ce programme se poursuivra aussi longtemps que nécessaire pour renforcer l'effet accommodant de la politique de taux et cessera peu avant le premier relèvement des taux d'intérêt, a précisé l'institution. Elle a répété qu'elle comptait réinvestir la totalité du produit des obligations arrivant à échéance, acquises dans le cadre de son programme d'achats d'actifs, pendant une période prolongée après sa première hausse des taux d'intérêt.

La BCE, qui cherche à protéger la zone euro des tensions commerciales et du ralentissement de l'économie mondiale, a également abaissé de 10 points de base le taux de rémunération des dépôts, à -0,5% contre -0,4% précédemment, mesure attendue par le marché. Le principal taux de refinancement de la BCE a été maintenu à 0%, soit le niveau auquel il se trouve depuis mars 2016.

Afin de compenser l'impact des taux négatifs sur les banques, la BCE a annoncé la mise en place d'un système de paliers («tiering») pour les réserves excédentaires déposées par les banques auprès de l'institution. A compter du 30 octobre, une partie de ces réserves sera ainsi exemptée de l'application de taux négatifs et rémunérée à un taux annuel de 0%, a expliqué la BCE.

L'indice Euro Stoxx Banks a terminé quasiment stable. Il avait perdu près de 3% après l'annonce par la BCE de la baisse de 10 points de base du taux de dépôt.

Sur le même sujet

A lire aussi