Boris Johnson perd sa majorité absolue

le 03/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Boris Johnson perd sa majorité absolue

Le gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson a perdu sa majorité absolue au Parlement, qui ne tenait qu'à une voix, avec la défection du député conservateur Phillip Lee, qui rejoint le Parti libéral-démocrate, europhile. «Le gouvernement conservateur poursuit de manière agressive un Brexit (aux conséquences) dommageables. Il met en danger des vies (...) et menace de manière injustifiée l'intégrité du Royaume-Uni», a justifié Phillip Lee dans un communiqué, qui a rejoint les bancs de l'opposition alors que Boris Johnson faisait une déclaration devant le Parlement.

Dans son discours, Boris Johnson a exhorté la Chambre des communes à rejeter l'initiative des parlementaires hostiles à un Brexit sans accord qui tentent d'éviter un No Deal le 31 octobre, affirmant que le succès de leur démarche «détruirait» toute chance de parvenir à un nouvel accord avec les Européens.

Les parlementaires doivent voter ce soir sur une motion réclamant un débat en urgence sur le retrait de l'Union européenne. La motion a été déposée par les députés hostiles à un Brexit sans accord, issus des rangs de partis d'opposition mais aussi du Parti conservateur de Boris Johnson. Si elle est approuvée, cette motion permettrait aux opposants à un No Deal de prendre le contrôle de l'ordre du jour de la Chambre des communes et de tenter de faire voter par la suite une proposition de loi censée empêcher une sortie sans accord le 31 octobre prochain.

Boris Johnson a prévenu lundi qu'il n'hésiterait pas à convoquer des élections anticipées le 14 octobre si le Parlement lui dictait sa conduite et a exclu tout report de la date du Brexit.

Sur le même sujet

A lire aussi