Le Panel Allocation s’allège à la fois en actions et en obligations

le 02/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gestions restent faiblement exposées aux actions, à hauteur de 43%, et préfèrent se diversifier sur le cash (+1 point à 7%) et sur l’alternatif (+1 point à 8%).

allocation d’actifs
Les gérants sont investis sur les actions à 43% et sur les obligations à 42%.
(photo Pixabay.)

En dépit des tensions commerciales persistantes entre les Etats-Unis et la Chine et les incertitudes sur le Brexit, qui ont régulièrement pesé sur les marchés boursiers cet été, le Panel Allocation conserve les actions comme classe d’actifs préférée. Même s’il s’est légèrement allégé d’un point à 43%. Soit un retour sur le niveau de juin, et un plus bas historique depuis décembre 2011.

D’ailleurs, les avis des gérants restent très partagés. Seulement un petit tiers a réduit son exposition, et de manière mesurée, à l’instar notamment de BFT IM (-5 points à 25%), et d’Oddo BHF AM (-3 points à 38%). Tandis qu’une gestion sur cinq a préféré se renforcer, comme Groupama AM (+4 points à 54%), CM-CIC AM (+3 points à 50%) ou encore Fidelity (+3 points à 38%). Toutefois, près de la moitié des panélistes sous-pondèrent désormais les actions par rapport à leur propre benchmark. Seulement un tiers des gestions consacrent au moins la moitié de leur portefeuille aux actions.

Dans un contexte de risque de dégradation des estimations de PIB et des prévisions de bénéfices, Legg Mason estime que les valorisations des actions sont relativement plus favorables en Asie et en Europe qu’aux Etats-Unis, et pense que les actions des marchés émergents disposent d’un potentiel d’amélioration. Pour sa part, UBS AM est passé fin août à «sous-pondérer» sur les actions, afin de réduire son exposition aux risques politiques, préférant «surpondérer» la dette d’entreprise européenne classée en catégorie investissement.

Mais les rendements obligataires n’attirent pas plus les panélistes. Les gérants se sont aussi allégés d’un point sur les obligations à 42%, un niveau qui reste néanmoins élevé pour le Panel. Les gestions ont également agi en ordre dispersé. Un quart d'entre elles se sont renforcées derrière Lyxor (+7 points à 37%), Oddo BHF AM (+6 points à 56%) et La Française AM (+5 points à 45%). Et une autre quart s’est allégé, avec Fidelity (-5 points à 27%), Amundi (-4 points à 54%), Groupama AM (-4 points à 46%) et Schroders (-4 points à 44%).

A défaut de véritables opportunités d’investissements, les gestions se sont rabattues sur les deux autres classes d’actifs : +1 point à 7% sur le cash ; et +1 point à 8% sur les actifs alternatifs, plus haut niveau depuis février 2018.

ZOOM
(Illustration L’Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi