Twitter et Facebook accusent Pékin d’avoir utilisé des faux comptes à Hong Kong 

le 20/08/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les autorités chinoises ont utilisé près d'un millier de comptes Twitter, et des pages Facebook, pour discréditer et diviser les manifestants pro-démocratie à Hong Kong, ont indiqué lundi les deux réseaux sociaux. Twitter a suspendu 986 comptes, «coordonnés dans le cadre d'une opération soutenue...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi