Les banques centrales animent une guerre des changes larvée

le 29/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La non-intervention de la BCE dès juillet atténue un peu la tension entre Europe et Etats-Unis.

la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.
La Banque centrale européenne (BCE) ne modifiera pas ses taux au moins jusqu'au mois de septembre,
(Crédit ECB.)
Malgré les protestations du président américain Donald Trump, le dollar ne faiblit pas sur le marché des changes, au contraire de l’euro qui s’est déprécié, depuis un mois, face à presque toutes les devises (dollar, yen, livre), excepté le franc suisse…...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi