Boris Johnson conditionne un accord avec l’UE à l'abolition du «backstop»

le 26/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson, a affirmé hier que la clause de sauvegarde («backstop»), destinée à empêcher le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, doit être abolie pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi