L’AMF place la macroéconomie et la géopolitique en tête des risques

le 03/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sa «cartographie des risques» insiste sur la fragmentation entraînée par le manque de coordination internationale.

«Correction des marchés et endettement élevé [des émetteurs, NDLR] sont les deux principales vulnérabilités de l’édition 2019», a expliqué Stéphane Gallon, chef économiste de l’Autorité des marchés financiers (AMF), à l’occasion de la présentation annuelle de la «cartographie des risques». Il a...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi