Le programme d’achats de la BCE aura des effets bien au-delà de son arrêt

le 14/06/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les réinvestissements vont continuer à comprimer le spread des obligations faute de vendeurs.

Les débats se poursuivent autour du programme de rachats d’obligations (APP) de la Banque centrale européenne (BCE), qui y a consacré 2.600 milliards d'euros en quatre ans, avant d’arrêter les nouveaux investissements en décembre pour ne réinvestir que les montants correspondant au remboursement...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi