Ostrum AM met les bouchées doubles en actifs réels

le 11/06/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gérant lance trois fonds pour tirer parti de la prime offerte par la dette en immobilier, infrastructure et aviation.

Ostrum AM met les bouchées doubles en actifs réels
La société de gestion Ostrum AM s’est jusqu’ici surtout focalisée sur la dette immobilière.
(Crédit Fotolia.)

La société de gestion Ostrum AM tire les leçons de la baisse des rendements obligataires classiques. Elle accélère son activité dans la dette privée, où elle gère actuellement 4,3 milliards d’euros  et vise un encours de 6 milliards fin 2020. Jusqu’ici, elle s’est surtout focalisée sur la dette immobilière, avec deux fonds levés en 2012 et 2015. Un troisième fonds, SELF 3 (Senior European Loan Fund) va être prochainement ouvert aux investisseurs, avec un encours de 700 millions d’euros en vue. Au quatrième trimestre, le gérant devrait en outre lancer un fonds «High sub-IG» ciblant 350 millions d’euros et proposant un rendement amélioré, environ 5%, moyennant une part de dette subordonnée et un ratio «loan to value» plutôt à 75%. Ce ratio est d’environ 60% pour les fonds seniors qui servent un rendement brut de 2,25%.

Par ailleurs, la filiale de Natixis IM lance deux fonds, en dette d’infrastructures (déjà pratiquée sous forme de mandats) et en financement d’avions, chacun devant annoncer sous peu son premier closing.

Historique de rendement
rassurant

Pour chaque segment, la société de gestion tire parti du savoir-faire du groupe, AEW en immobilier et Natixis en infrastructure et aviation.  «Dans la gestion dette privée d’infrastructure, d’immobilier et de financement d’avions, le vrai défi tient au sourcing des opérations, les investisseurs déplorant souvent un déploiement trop lent de leurs fonds, explique Denis Prouteau, directeur dettes privées actifs réels chez Ostrum AM. C’est la raison pour laquelle un de nos produits propose que notre seule source d’affaires soit celle de Natixis, qui origine chaque année 25 à 30 milliards de dollars de dette nouvelle sur ces classes d’actifs. Nous intervenons dans ce cas systématiquement en colending avec la banque

Les mandats devraient représenter la moitié des encours d’actifs réels l’an prochain, les investisseurs devenant plus avertis et désireux d’adapter leurs placements à leur passif de long terme. La tendance est également au déplacement de l’activité vers l’Asie où se montent encore de très gros projets. L’équipe actifs réels d’Ostrum AM vient d’ouvrir un bureau de quatre personnes à Hong Kong et va installer un spécialiste des infrastructures à Singapour.

Les 16 gérants sont tous d'ex-banquiers spécialistes de ces classes d’actifs, forts d’un historique de performance rassurant : l’ensemble de leurs opérations a donné lieu à seulement six défauts de paiement dans le passé et obtenu un taux de recouvrement de 100%.

Sur le même sujet

A lire aussi