Aucune raison que Rome achète une part dans FCA si fusion avec Renault, selon un ministre

le 31/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le ministre de l'Economie italien Giovanni Tria a déclaré jeudi ne voir aucune raison qui conduirait l'Etat à acheter une part dans Fiat Chrysler Automobiles (FCA) en cas de fusion du constructeur automobile avec Renault. La marque au losange, détenue à 15% par l'Etat français, a annoncé lundi qu...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi