Les mesures qu’aurait dû annoncer Emmanuel Macron se précisent

le 16/04/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les mesures qu’aurait dû annoncer Emmanuel Macron se précisent

Plusieurs médias ont dévoilé mardi les annonces qu'aurait dû faire, selon eux, Emmanuel Macron dans une déclaration, dont la diffusion prévue lundi à 20 heures a été reportée à une date non précisée, en raison de l'incendie de Notre-Dame de Paris. La présidence de la République ne souhaite ni confirmer ni commenter ces «fuites dans la presse».

Selon une copie du discours obtenue par l'AFP, Emmanuel Macron devrait en particulier annoncer une baisse d'impôts pour les classes moyennes, «une baisse significative de l'impôt sur le revenu pour les travailleurs», la suppression de certaines niches fiscales, une «évaluation objective» de la réforme de l'ISF dès 2020 et une baisse de la dépense publique. Il annoncerait également la pérennisation du dispositif favorisant le versement d'une prime exceptionnelle défiscalisée par les entreprises, et la réindexation des retraites inférieures à 2.000 euros par mois sur l'inflation, ou encore la suppression de l'Ecole nationale d'administration (ENA).

Le chef de l'Etat aurait aussi ouvert la porte à davantage de proportionnelle lors des législatives, à un référendum d'initiative partagée plus accessible, à un référendum d'initiative citoyenne sur certains sujets locaux, à une réforme constitutionnelle cet été, et à un nouvel acte de décentralisation.

Le conseil des ministres sera entièrement consacré mercredi à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame et sera suivi d'une réunion à l'Elysée de lancement de la souscription nationale et de la reconstruction. La conférence de presse d'Emmanuel Macron, prévue ce mercredi, est quant à elle annulée.

Sur le même sujet

A lire aussi