La chute des indices PMI fait basculer le Bund en territoire négatif

le 22/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le drapeau allemand flottant en face de la Bundesbank. Photo: Ralph Orlowski/Bloomberg

Le rendement du Bund allemand à 10 ans a symboliquement basculé ce matin en territoire négatif pour la première fois depuis octobre 2016, à la suite de la publication d'indices d'activité PMI en zone euro inquiétants. Il est tombé à -0,013% en fin de matinée. Le rendement allemand avait atteint un pic de 0,76% en février 2018. Ce mouvement de détente est généralisé au sein de l'ensemble des rendements de la zone euro avec une stabilité des spreads entre les différents pays, à l'exception de celui des obligations d'Etat italiennes (BTP), qui se tendait de 4 points de base (pb) ce matin, pour remonter à un niveau de 2,48%.

L'indice IHS Markit des directeurs d'achats (PMI) composite en zone euro a reculé à 51,3 en première estimation en mars, contre 51,9 en février et 52 attendu par les économistes interrogés par Reuters. Les indices confirment la dichotomie croissante entre un secteur manufacturier qui s'enfonce dans la crise, avec un indice PMI en chute à 47,6, soit son plus bas depuis avril 2013 et bien en-dessous des prévisions du consensus de 49,5, et un secteur des services résistant, avec un indice stable, conforme au consensus, et toujours en zone de croissance, à 52,7.

Cette tendance est encore plus vraie pour l'Allemagne, avec un indice manufacturier en forte chute à 44,7, au plus bas depuis août 2012, et un indice des services toujours solide, à 54,9 au mois de mars. La France fait en revanche figure d'exception, les indices PMI des deux secteurs étant passés en légère zone de contraction, à 49,8 pour le secteur manufacturier, qui résiste ainsi mieux que celui des services, dont l'indice d'activité a chuté de deux points en mars, à 48,7, alors qu'il était attendu par le consensus Reuters en légère hausse, à 50,7, après 50,2 en février.

Sur le même sujet

A lire aussi