La compensation à Londres pourra continuer même en cas de hard Brexit

le 18/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La compensation à Londres pourra continuer même en cas de hard Brexit
(Pierre Chiquelin)

L’Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a annoncé ce matin avoir accordé à trois chambres de compensation (CCP) britanniques une reconnaissance au titre d’EMIR. Cette reconnaissance entrera en vigueur pour une durée de douze mois à compter de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, si celle-ci ne s’accompagne pas d’un accord de transition. La signature d’un accord de coopération et de partage de données entre l’Esma, les régulateurs nationaux et les autorités financières britanniques était une condition préalable à l’adoption de ces reconnaissances, complétée début février.

LCH Limited, qui dispose d’un quasi-monopole sur la compensation de dérivés de taux d’intérêts en euro, LME Clear Limited et ICE Clear Europe pourront donc continuer à offrir leurs services à des clients européens quelle que soit l’issue des négociations politiques entre Londres et Bruxelles.

L’Esma est par ailleurs toujours en discussion pour accorder une reconnaissance similaire aux dépositaires centraux (CSD) britanniques. Euronext fait notamment appel à Euroclear UK & Ireland, basé à Londres, pour le règlement-livraison des actions échangées sur la Bourse de Dublin.

Sur le même sujet

A lire aussi