Les sociétés chinoises auraient gonflé leurs obligations

le 24/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les volumes des obligations des entreprises chinoises sur le marché primaire corporate auraient pu être artificiellement gonflés par une vague de rachats de leur propre dette par les entreprises chinoises, selon Bloomberg. Ces manœuvres, prenant la forme de financements structurés, auraient...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi