Le développement de la compensation produit de nouveaux risques à la stabilité financière

le 17/12/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La compensation centrale des dérivés a réduit le niveau de risque global du système financier mais a renforcé certains mécanismes d’amplification des tensions.

Parmi les réformes entreprises suite à la crise financière de 2008 à l’initiative du G20, la compensation centrale des dérivés négociés de gré à gré (OTC) est l’un des succès indéniables. Entre 2009 et 2017, la part des dérivés de taux d’intérêts (IRD) compensée a plus que triplé, d’environ 20% à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi