Bruxelles se prépare à la confrontation avec Rome

le 09/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission européenne craint un dérapage des dépenses associé à une croissance atone alors que le gouvernement italien refuse de modifier son budget.

drapeaux européen, italien et de Rome.
Bruxelles et Rome ont des points de vue divergents sur la croissance et le déficit italiens.
(© EU EC: Pietro Naj-Oleari)
Les divergences de vues entre Bruxelles et Rome s'accentuent. Les prévisions économiques d’automne de la Commission européenne anticipent ainsi une croissance italienne de seulement 1,1% cette année, 1,2% en 2019 et 1,3% en 2020, et un déficit public de 2,9% du PIB l’an prochain et de 3,1% l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi